oh les beaux jours

Une exposition photographique de Oan Kim





Une ligne d’horizon. La lumière brutale d’un soleil au zénith. Des corps couchés, les yeux se plissent, l’image disparaît, presque complètement. C’est une plage, vue par le photographe Oan Kim. Scène de théâtre minimaliste au bord du basculement dans le néant du farniente, dans l’ennui, dans le temps en suspens des vacances. Derrière la subtilité des tonalités et l’humour léger, une certaine dureté surprend pourtant. Le dépouillement hiératique de ces paysages, appuyé par l’utilisation de la solarisation, nous montre la vie à la plage comme un petit théâtre de l’absurde. De l’éblouissement d’un été, n’ont subsisté que lignes épurées et corps terrassés.





Depuis ses premiers travaux, Oan Kim questionne obstinément l’infra ordinaire et ses mystères. Il situe son travail «?à peu près à l’intersection de l’approche documentaire, de l’expression subjective et de la recherche plasticienne?». Photographe du réel, il laisse pourtant affleurer dans ses images sa vérité intérieure : le temps immobile, l’inquiétude diffuse, l’espace volontairement ramené à ses lignes planes. Comme le souvenir d’un été à jamais enfui.
Oan Kim a d’abord voulu être peintre, vidéaste, scénographe et cinéaste avant que la photo ne s’impose à lui comme l’activité la plus naturelle, la plus proche de la vie. Après la fin de ses études aux Beaux-Arts, il a eu plus d’une douzaine d’expositions personnelles dans des galeries et musées en France, aux Etats-Unis, en Corée et en Chine. Il a également participé à de nombreuses expositions collectives internationales. Pour les expositions personnelles on peut mentionner le Mc Kinney Contemporary, Dallas (2011), le Musée Whanki, Séoul (2011), les Rencontres Photographiques d’Arles, au Capitole, Arles (2009)?; la Pyo Gallery, Los Angeles (2009)?; le Macau Museum of Art, Macau (2006)?; The Annex, New York (2005). Parmi les expositions collectives Etre jeune en France, Caixa Cultural, Rio de Janeiro, Sao Paulo, & Brasilia, Brésil (2009)?; Mary had a little lamb, Sunje Art Museum, Corée (2008)?; Micro-Narratives, Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne, France (2008) and Oktober Salon, Belgrade, Serbia (2007).





Il mène en parallèle une carrière de musicien et de performer (Life On Loop, performance mêlant vidéo, installation et musique live, réalisée en collaboration avec Jungwan Bae, artiste vidéaste et Benoit Perraudeau, guitariste, présenté en 2010 à la PYO Gallery LA, à La Petite Poule Noire, et à nouveau pour la Nuit Blanche 2011 au Gymnase Paul Gauguin à Paris).

La série Oh les beaux jours a été réalisée à Hawaii grâce à une bourse du FIACRE.